sept 08

réunion de rentrée le 20 septembre 2014 à 10h00.

Vous voulez vous renseigner sur la vie du lycée , les parents délégués  ou vous souhaitez vous investir comme représentant de parents ?

N’hésitez pas à venir nous rencontrer à la réunion de rentrée. Elle est ouverte à tous les parents. Nous y évoquerons la vie au sein du lycée (travaux, vie scolaire, gestion de problèmes éventuels, comptes-rendus des conseils de classes, Conseils d’Administration, débats divers…). Ce sont des moments privilégiés d’échanges entre parents.

Réunion de rentrée FCPE Fustel de Coulanges,

Samedi 20 septembre 2014 à 10h00 au lycée.

sept 25

Elections de vos représentants samedi 12 octobre

Résultat des élections:

312 votants pour 1674 inscrits (soit un peu plus de 18,6 % de votants).
FCPE: 188 voix
PEEP: 124 voix

Nous obtenons donc 3 sièges et 2 pour la PEEP.

 

 

ELECTION DES REPRESENTANTS DES PARENTS D’ELEVES AU CONSEIL D’ADMINISTRATION DU LYCEE

Le samedi 12 octobre 2013 de 8h00 à 12h00

POURQUOI CHOISIR LA FCPE A FUSTEL DE COULANGES ?

POUR :

  • Défendre un enseignement public de qualité, accessible à tous, permettant la réussite de chaque enfant.

  • Être attentif sur les moyens fournis et à leur bonne utilisation.

  • Veiller à la tenue de rencontres parents-professeurs, dans toutes les classes.

  • Défendre vos droits de parents au sein du lycée en participant aux différentes commissions (Éducative, prévention santé, sécurité, vie lycéenne…)

  • Élire des parents du lycée en contact avec les parents des collèges et lycées du secteur et avec les instances départementales et régionales de l’Éducation.

  • Etre vigilant sur les conditions de travail des élèves et l’accueil à la cantine

LE 12 OCTOBRE, VOTER FCPE

C’est se donner les moyens d’agir collectivement pour l’ensemble des élèves au sein d’une structure reconnue

Chaque parent peut élire ses représentants par correspondance en postant le bulletin ou en le déposant dans la boite aux lettres du lycée ou au bureau de vote via son enfant.

Le Conseil d’administration vote les orientations de la vie du lycée et prend des décisions de gestion de l’établissement. Les parents élus participent également aux conseils de discipline. Ils défendent votre souhait de réussite et d’épanouissement des enfants au lycée.

Vos candidats au Conseil d’administration 2013/2014 sont :

Alain Elie

Florence Bobin

Christine Gauvry

Christine Martin

Aline Mahé

Louis Ajaya

Muriel Breton

Nathalie Langlais

Florence Hoepffner

Olivier Roverc’h

sept 05

Réunion de rentrée samedi 21 septembre à 10h00

Vous souhaitez vous investir dans la vie du lycée, être parent délégué de classe, siéger au Conseil d’Administration ?

N’hésitez pas à venir nous rencontrer à la réunion de rentrée. Nous organisons des réunions ouvertes à tous les parents. Nous y évoquons la vie au sein du lycée (travaux, vie scolaire, gestion de problèmes éventuels, comptes-rendus des conseils de classes, Conseils d’Administration, débats divers…). Ce sont des moments privilégiés d’échanges entre parents.

Réunion de rentrée FCPE Fustel de Coulanges,

Samedi 21 septembre 2013 à 10h00 au lycée.

août 14

Extrait du conseil d’administration du 1er juillet 2013

DOTATION HORAIRE GLOBALE
Remarques et commentaires :
Spécialités des terminales
1- Les spécialités de terminale S:
2 groupes en physique (36 places maximum, 34 inscrits pour l’instant) cela coutera 2h de plus que prévu.
3 groupes en SVT
1 groupe ISN
1 groupe Maths
Ces deux derniers groupes sont en sous-effectif, contrairement à cette année. Problème de présentation aux 1eres?
A l’avenir, Il faudra réfléchir à la répartition des spécialités sur les différents établissements.
2- Spécialités Terminale ES
2 groupes économie
1 groupe maths
Trois classes et demie de première montent en terminale ; il y aura encore une classe à sous-effectif.
3- TL spécialités à l’identique.
Structure des premières non compris les résultats des commissions d’harmonisation
1- 1ère L petites classes à 28-29 élèves
2- il a été prévu en commission permanente 4 classes S et 2 en ES
Suite aux résultats des conseils de classe, il y aura
3 classes à 35 en S,
2 classes en ES + une classe à 18 on est tributaire de l’évolution des orientations et des résultats jusqu’au dernier moment. Même situation que l’année passée.
Les passages en S ou ES évoluent chaque années sans logique, une année il y a plus de S, la suivante plus de ES quel que soit l’établissement.
Les effectifs de STMG sont en chute, mais il y aura sans doute, des entrées par Affelnet ; depuis deux ans, il y a de moins en moins de demande.
A l’avenir, pour toutes les sections, il faudra réfléchir à la présentation des différentes sections en première et des
possibilités d’orientation qu’elles offrent. On a remarqué que certains élèves de première font des voeux de première S jusqu’au deuxième trimestre, pour finalement choisir ES en fin d’année ; il faudrait analyser leurs raisons. De plus en plus d’élèves de section S font des études d’économie.
22% des élèves de S ne faisaient pas d’étude scientifique, à l’heure actuelle nous sommes à 32%. Il est à noter que la filière S mène essentiellement aux études médicales ou aux prépas qui sont des filières très exigeantes ; à l’inverse les Facultés, auxquelles ils peuvent également prétendre, n’ont pas bonne réputation.
Un gros travail sur l’orientation a été fait, les demandes évoluent bien, on s’aperçoit que les élèves de la filière S savent à peu près ce qu’ils veulent faire, alors qu’en ES, c’est plus beaucoup plus flou. A l’inverse en section L, ils ont un projet bien défini.
On peut être satisfait du travail accompli et poursuivre dans cette voie.

Quels changements peuvent survenir dans les effectifs ?:
– Le nombre de redoublants,
– les inscriptions en seconde au niveau des groupes de langue,
– une éventuelle dotation supplémentaire.
Quelle répartition faire si un volant d’heures supplémentaires nous est alloué?:
Les points à soutenir :
Les TPE qui ont vu leur temps réduit, ce qui nuit à la qualité du suivi et des sujets de TPE. Bien que les résultats
restent stables, les professeurs soulignent qu’ils ont été obligés de baisser leurs exigences.
DNL : il n’y aura pas d’heure supplémentaire comme cette année financée par l’établissement.
A terme il faudra surement financer cette discipline en totalité au même titre que la section Sport.
Accompagnement personnalisé (AP) : Les heures d’AP pour l’orientation ont été très efficaces et appréciées. Au contraire, les AP par discipline ont été difficiles à gérer et peu convaincantes. Au départ, il y avait 4heures pour l’Aide Personnalisée, ce qui a été très confortable. Les professeurs regrettent qu’il ne reste plus que deux heures, ce qui pose un réel problème de gestion et leurs donne une impression de saupoudrage inefficace.
Monsieur Le Proviseur rappelle que la dotation est bien moindre et qu’il y a plus de spécialités, d’enseignements
d’exploration, des groupes réduits… il faut faire un choix.
En définitive, les professeurs voudraient des heures en
-TPE,
-Pour dédoubler des groupes pendant certains enseignements d’exploration,
-pour l’AP en classe de seconde,
-Pour dédoubler les groupes en enseignements généraux pour les STMG.
Le débat sur l’Aide Personnalisée en seconde souligne son importante face à la diversité des élèves, qui rentrent avec des résultats de plus en plus justes pour « tenter » une seconde générale et technologique et qu’il faut accompagner au mieux vers le Bac ou l’enseignement supérieur. Il en ressort, qu’il faut cibler cette population et, de fait, ne pas l’offrir à tous. Les professeurs se plaignent de ne pouvoir suivre les élèves de façon régulière, les rencontres étant très éloignées les unes des autres. Mr Emard-Lacroix souligne que les heures fondent et qu’il faut faire un choix.
Les professeurs se demandent quel serait le « bon fonctionnement » : nombre de professeurs, nombre d’élèves, les matières concernées, par un professeur de la classe ou pas…
Mr Le Proviseur pense que l’AP peut changer de forme comme de fond. Il faut faire des tests et faire évoluer le concept pour arriver à une forme enrichissante pour tous les partenaires. On peut envisager des classes tests, le but étant de voir combien d’élèves ont profité positivement du système.

Présentation d’une motion par les professeurs au sujet de la DGH:

Les conditions d’enseignement de l’année scolaire qui vient de s’écouler au lycée Fustel de Coulanges de Massy (91) ont été rendues plus difficiles que celles de l’année précédente en raison de la réduction des horaires imposée dans plusieurs domaines, malgré une dizaine d’heures ajoutées à la DHG d’origine.

Pour maintenir des options recherchées par les élèves et qui font l’identité de notre établissement et alléger les groupes de LV, nous avons dû accepter de voir appliqués à la rentrée 2012 des horaires « plancher » et des effectifs très chargés en particulier pour les TPE et les enseignements d‘exploration.

Le bilan que nous en tirons sur le plan pédagogique exige que certains horaires soient revus. L’accompagnement des élèves en TPE tel que cet enseignement le conçoit  (aide à l’élaboration des projets, suivi des dossiers, travail sur les erreurs et réflexion sur les objectifs) n’a pas pu être réalisé dans des conditions permettant à tous les élèves l’apprentissage de l’autonomie attendu. Les enseignements d’exploration ont dû se faire en groupes de plus de 30 élèves.

Parce que nous voulons que le lycée soit le lieu de la réussite de tous les élèves, nous demandons que les conditions nous en soient données

C’est pourquoi nous demandons que soit abondée d’au moins 15 Heures Poste notre dotation pour poursuivre l’allégement des groupes de LV, permettre tous les travaux de groupe indispensables en particulier dans les disciplines scientifiques et permettre un meilleur suivi des élèves en TPE ainsi que l’ allègement des groupes en enseignement d’exploration.

Au delà de cette demande, une dotation complémentaire serait indispensable pour que soit concrètement possible une amélioration des conditions de l’accompagnement personnalisé en seconde.

mai 15

Extrait du conseil d’administration du 11 avril 2013

Projet de Vie Scolaire
Mme De Temmerman présente le projet et commente l’annexe 6 du projet d’établissement.
Elle souligne la collaboration renforcée avec les Assistants d’éducation.
Pour information :
Axe N°1 : Les conduites sociales
* Les élèves sont impliqués et actifs dans le lycée grâce à l’activité importante du Conseil de la Vie lycéenne.
* Un élève s’est présenté avec sa suppléante au niveau académique.
* Des réunions avec les délégués de classes sont assez fréquentes et le CVL communique beaucoup avec les
délégués.
* Activité importante de la MDLE.
* Une rencontre est prévue entre le CVL et la Commission Pédagogique concernant les TPE, l’AP, afin d’échanger et de faire un premier bilan.
Axe N°2 : Suivi en faveur de la réussite
* Pour lutter contre l’absentéisme et le décrochage scolaire, des surveillants référents ont été mis en place pour suivre les classes. La communication, le suivi, l’aide scolaire et le tutorat sont renforcés.
* Concernant l’orientation, les surveillants sont impliqués dans APB et leurs expériences diverses permettent un
échange avec les élèves.
Remarque : les enseignants soulignent l’amélioration de la communication avec la vie scolaire.
Les parents posent les questions suivantes :
* Les surveillants sont-ils renouvelés chaque année ?
Les contrats sont annuels. Cette année, il y a quatre postes à temps plein, ce qui permet un meilleur suivi des élèves sur la semaine.
Chaque année, les postes sont renouvelés en fonction des besoins, sachant que la durée maximale du renouvellement d’un contrat d’Assistant d’éducation est de 6 ans. Il faut donc inciter les surveillants à se former.
Les surveillants ont un temps de travail annualisé. Cela correspond à une durée de travail hebdomadaire de 40h.
Monsieur Le proviseur remercie l’équipe pour le travail effectué.
Les locaux terminés contribuent à l’amélioration des échanges et des conditions de travail.
Il y a deux élèves du lycée qui sont représentants au CVL académique.
Mlle Pasteau Viviane, propose un concours de photographie sur l’ensemble des lycées au niveau académique, « sublime ton lycée ».

Point sur le chauffage:
Pendant les travaux, le chauffage était pour une partie « chauffage urbain » et pour une autre partie « électrique ».
Depuis septembre 2012, la société « Curma » nous fournit en chauffage urbain pour l’ensemble de l’établissement, excepté pour la salle d’arts plastiques (chauffage électrique) et pour les logements de fonction (chauffage au gaz de ville).
Un ancien litige avec la société « COFELY » a été résolu. Le contentieux correspondait à des taux de TVA inadaptés et une surface erronée, et la société nous devait 75.000 euros environ. Suite à une négociation à l’amiable, l’affaire a été résolue mais il faut maintenant régulariser le paiement des factures mises en attente pendant le litige.
Le nouveau contrat avec la « Curma » concerne le chauffage urbain et l’entretien de la sous station. L’abonnement est de 91.000 euros par an sans consommation de fluides dont l’estimation est impossible par manque de recul (les locaux sont neufs). Ils sont toutefois estimés à environ 35.000 euros.
La région va reprendre à terme l’ensemble des contrats pour avoir une puissance de négociation plus importante.

Questions diverses:
2- La fédération de parents FCPE demande quel est le bilan concernant les TPE et AP ?
Monsieur Emard-Lacroix répond que l’évaluation est en cours. Elle sera effectuée par les collègues et les élèves du CVL. Ces derniers doivent donner un questionnaire aux délégués de classe afin de recueillir la parole des lycéens et de dresser un bilan.
Les parents peuvent également faire un retour pour la rentrée des vacances de printemps.
3- La FCPE demande quel est le bilan sur les nouveaux horaires ?
Le CVL doit faire remonter l’information concernant le ressenti des élèves et les propositions de ces derniers.
Les parents peuvent faire le bilan qui sera à l’ordre du jour du conseil d’administration du mois de juin, mais il ne sera pas rediscuté de tout mais surtout des problèmes concernant la pause méridienne, les adaptations à mener et les problèmes concernant les équipements d’EPS.
4- Point sur la DGH :
Pas d’évolution par rapport à la commission permanente. Les commissions se mettent en place actuellement.
Il n’y a pas d’heures redonnées jusqu’en juin. A la rentrée prochaine, il y aura plus d’élèves en Terminale ES et moins d’élèves en Terminale L.
5- Un point sur le problème de cumul des options est soulevé :
La règle établie est la suivante : une spécialité et une option.
L’affectation des heures pour les options se fait en juin par l’Inspection Académique.
Les 1ères STMG ne peuvent pas être plus de 35 par classes et deux classes uniquement;
il y a deux spécialités au lycée Fustel de Coulanges : Mercatique (35) et gestion financière (20).
6- Les cours vont être poursuivis jusqu’au 12 juin et les conseils de classe vont être tenus sur les créneaux prévus jusqu’au 15 juin.
7- Le CESC va se réunir pour débattre des problèmes liés à l’addiction au tabac.
8- Le problème concernant les bagarres aux abords du lycée est soulevé :
Elles ont lieu toujours dans le cadre des affrontements entre deux quartiers de Massy et à l’extérieur du lycée.
La Mairie et la police sont au courant et font leur possible.
Des consignes de protection des jeunes du lycée ont été données afin de les préserver de ces bagarres (ne pas sortir de l’établissement…).
9- La salle d’arts plastiques :
…Les travaux concernant cette salle n’ont pas été réalisés. Le toit est toujours ouvert dans la réserve ce qui
engendre des infiltrations et des dépenses en chauffage importantes.
10- La Cantine :
L’augmentation du prix des repas est justifiée par le passage de 5 à 4 jours et sur le fait que l’année passée, les forfaits 4 ou 5 jours étaient au même tarifs alors qu’il aurait dû être dégressifs donc plus élevés pour le forfait 4 jours que pour celui de 5 jours. Le forfait 4 jours a donc été rétabli à son juste pris de 2,88 euros.
D’autre part, la facturation n’avait pas prévu les deux jours de vacances supplémentaires de la Toussaint et les deux jours de décalage avec la rentrée des élèves et l’agenda des vacances. il y a donc quatre jours de différences entre la facturations aux élèves et ce qui aurait dû être réellement facturé.
Monsieur Le Clezio doit vérifier le nombre de jours de repas à facturer car les parents déclarent avoir 19 jours de
facturation supplémentaire au premier trimestre.

Motion CA du 11 Avril 2013 présentée par les professeurs du lycée Fustel de Coulanges (91) et votée avec 17 pour et 4 abstentions

Le bac 2013 est la première session de la réforme du lycée. La mise en place des nouvelles épreuves pose de nombreux problèmes, qu’il faut traiter dans l’urgence pour 2013 mais aussi éliminer pour les années  à venir.

C’est pourquoi les membres du Conseil d’administration du lycée Fustel de Coulanges réunis 11 Avril 2013 tiennent à faire connaitre leur mécontentement et demandent  des réponses à l’autorité de tutelle

Pour les langues vivantes, les épreuves orales en séries S, ES et technologiques reposent totalement sur une organisation locale, à la (sur)charge des enseignants.
Les profs sont mis dans une position intenable, devant organiser des épreuves pour leurs propres élèves, sans consignes claires ni soutien matériel (absence de banque de sujets, problèmes de droits sur les documents audiovisuels, par exemple) sans indemnisation.
Les épreuves se déroulent de manière disparate et s’étalent de février à mai selon les lycées. L’éducation nationale ne s’est pas donnée les moyens de contrôler que tout se passe partout de la même façon, les élèves ne sont plus à égalité devant l’examen.

Si des décisions allant dans le sens d’un cadrage ont été obtenues  pour les nouvelles épreuves de droit et grands enjeux du monde contemporain (série littéraire), en séries technologiques, ainsi que pour les épreuves d’informatique et sciences du numérique, d’histoire-géographie (série scientifique), beaucoup reste flou et est renvoyé aux enseignants, ce qui n’est pas admissible. En SES, Les enseignants viennent d’apprendre la publication (en Mars !) d’informations et d’allègements concernant les nouvelles épreuves, qu’ils n’avaient pas été  en mesure d’expliciter à leurs élèves faute d’instructions claires.

Si en histoire-géographie les enseignants viennent enfin d’obtenir des allègements en première, dans cette discipline comme en  sciences économiques et sociales, les programmes de terminale sont infaisables, mettant enseignants et élèves en difficulté et rendant l’évaluation aléatoire.

En physique-chimie et SVT, les enseignants ont découvert au fil des mois depuis la rentrée le cadrage des nouvelles épreuves, les instructions continuant à ce jour d’arriver.
En littérature, l’horaire a diminué de moitié, mais l’épreuve est restée la même, sans que les enseignants n’aient reçu de consignes en terme de préparation.

« Tout ira bien », peut-être, mais surtout parce que les enseignants feront tout pour que les élèves ne soient pas trop pénalisés par les errements de la mise en place de la réforme des lycées.
Une telle situation n’est pas acceptable, ni pour les élèves qui voient s’accumuler les obstacles, ni pour les enseignants qui revendiquent le droit à la qualité de leur travail, ni pour le système qui n’a rien à gagner à la désorganisation du baccalauréat.

Pour le BTS les collègues d’un grand nombre de disciplines  doivent également concevoir des  sujets locaux et organiser les épreuves écrites et orales  localement, ce qui conduit aux même dysfonctionnements que pour le baccalauréat avec une charge  de travail encore ajoutée  pour les enseignants concernés, sans rémunération et le plus souvent en dehors des heures de cours.

Les membres du CA du lycée Fustel de Coulanges  dénoncent cette situation et demandent  que soient mis en place les aménagements d’urgence encore possibles et débloquées les rémunérations/indemnités  légitimes pour la session 2013 du baccalauréat et du BTS. Ils exigent d’en revenir au plus vite à un cadrage national des épreuves.

jan 27

Extrait du Conseil d’Administration du 4 décembre 2012

Budget 2013:

Le budget 2013 est adopté en équilibre pour 742 982.36 euros en recettes et en dépenses.

Vote des voyages prévus pour l’année 2013:

  • mars 2013: Barcelone (échange pour 1ères L et S)
  • mars 2013: Berlin (Histoire des Arts)
  • mai 2013: Hambourg (échange pour secondes section européenne)
  • octobre 2013: Berlin (Terminales section européenne)
  • octobre 2013: Alpes (Terminales scientifiques – 2 classes)
  • octobre 2013: Rome (Histoire des Arts)

Questions diverses:

  • Manque de disponibilité des salles et postes informatiques: possibilité d’ouverture de salles avec les surveillants à certaines périodes (janvier) pour la rédaction des TPE. La situation des salles informatiques en libre-service autour du CDI va évoluer à l’avenir. De nouvelles ressources vont être mises à disposition. Trois salles sont actuellement équipées (105-107-109) ainsi que trois salles d’enseignement technique. Deux salles seront équipées autour du CDI et des bornes Wi-Fi compléteront l’équipement.
  • Volume de la sonnerie mal réparti dans l’établissement, notamment à la cafétéria: des solutions vont être apportées mais il s’agit là d’un problème technique lié à la conception des nouveaux bâtiments.
  • Aménagements prévus à l’extérieur(dans la cour intérieure): cinq bancs neufs sont prévus ainsi que les anciens bancs en bois.
  •  Informations concernant les ideés d’actions et des interrogations du C.V.L pour cette année 2012-2013 :

- Que faire de la cafétéria et comment l’aménager ?
– Concert du lycée
– Bal des Terminales
– Bourse aux blouses et calculatrices des anciens élèves de terminale. Suggestion : au moment des inscriptions des secondes.
– Tournoi sportif avec l’A-S
– Tournoi avec les élèves de seconde de Vilgénis (Handball ou Volley)
– Soirée des jeunes talents avec les associations Massicoises.

- Réflexion sur l’accompagnement personnalisé.

Le C.V.L axe son action sur la communication entre les élèves. Il relance le CINECLUB avec la maison des lycéens.

  • Latin, histoire des arts et chinois devenus des enseignements d’exploration en seconde: la décision a été prise au dernier conseil d’administration et elle sera sans doute pérénnisée pour la rentrée prochaine mais rediscutée lors de la répartition de la DGH.
  •  Regroupements en langues avec des effectifs élevés et hétérogènes: La direction répond que toutes les classes (STMG et filières générales) seront regroupées en Allemand et dans les autres langues. Les groupes hétérogènes sont la règle du lycée.

déc 24

Grand Quizz du jour

Savez-vous quel est le prénom de Fustel de Coulanges?

Cliquez ici pour la réponse…

déc 24

Extrait du Conseil d’Administration du 13 novembre 2012

Motion adoptée avec 18 voix pour et 3 abstentions: le nouveau cadre des épreuves de langues au baccalauréat

« Le Conseil d’administration du lycée Fustel de Coulanges à Massy (91) réuni le 13 Novembre 2012 s’inquiète des conditions dans lesquelles est mise en oeuvre la réforme des épreuves de Langues vivantes pour la session 2013 du baccalauréat et demande que des mesures soient prises. S’il accueille positivement la mise en place d’épreuves orales dans toutes les séries, il tient à exprimer son attachement au bac comme diplôme national et en conséquence sa volonté que ces épreuves fassent l’objet d’un cadrage national :

  • pour la compréhension orale l’établissement de banques de données est nécessaire pour éviter les aménagements locaux de sujets et garantir l’égalité de traitement des élèves
  • pour la compréhension comme pour l’expression orale, la convocation d’examinateurs qui ne soient pas les enseignants de l’élève ni même les enseignants de l’établissement doit être la règle.
  • pour l’ensemble des épreuves, il est inacceptable que les « annales zéro » n’aient pas encore été fournies voire soient refusées et qu’un flou important demeure sur le contenu des épreuves alors que l’année scolaire est entamée depuis plus de deux mois.

Des réponses doivent être apportées au plus vite. »

Le problème de l’absence de cadre se pose également dans d’autres matières pour de nouvelles épreuves : STMG, Histoire-Géo en Terminale S…Les professeurs d’Histoire Géo viennent seulement d’avoir une information extrêmement vague sur la nouvelle épreuve optionnelle en S.